Charles Bois (1821-1896)


Professeur d'histoire à la faculté de théologie de Montauban, son nom reste connu dans le protestantisme français comme celui de l'auteur de la confession de foi adoptée au synode de 1872.
A cette époque le protestantisme libéral s'efforçait de ruiner l'orthodoxie en reniant ce qui en fait la substance : la foi en l'intervention surnaturelle de Dieu dans le développement de l'humanité.
Libéraux et évangéliques s'affrontaient alors dans des séries de conférences, reprises ensuite sous forme imprimée, pour être lues avec passion par un public qui comprenait toute la gravité de cette lutte.

Charles Bois a combattu le bon combat ; la conférence que nous reproduisons ici, De la valeur religieuse du surnaturel, en porte le témoignage.

Un tel texte ne vieillit pas. D'une part parce que les attaques dirigées contre l'Evangile demeurent identiques dans leurs tactiques (qu'on songe par exemple à la position contemporaine d'Eugène Drewermann : les miracles sont inutiles pour la foi), d'autre part parce qu'il est superbement écrit, tant par la force de pensée que par le style. Nous pensons qu'il devrait être lu par tout étudiant en théologie protestante.
 
Télécharger    valeur_du_surnaturel.pdf

Sommaire